paysages-npdcLe département du Pas-de-Calais et ses 895 communes s'étendent sur un territoire réunissant quatre familles de paysage, définies dans l'Atlas des paysages de la Région Nord – Pas de Calais :

  • les grands paysages du Haut Pays, qui s'étendent au sud de la région et se caractérisent majoritairement par un relief vallonné et de bocage,
  • les grands paysages du Bas Pays, qui se composent de plaines avec un relief très faible et dispersé et des paysages métropolitains,
  • les paysages littoraux, des points de rencontres entre les plaines maritimes et la mer caractérisés par des dunes, estuaires, étangs, marais, plages et falaises,
  • les paysages d'interface, une famille intermédiaire faisant la transition entre le Bas Pays et le Haut Pays, avec des terrasses ouvertes, des prairies, marais, pâtures, plaines, vallées et des paysages miniers.

Ces quatre grandes familles de paysage réunissent 21 entités paysagères régionales, dont 16 se situent sur notre territoire. Elles sont décrites de façon détaillée dans l'Atlas des paysages de la Région Nord – Pas de Calais et reprises dans l'ouvrage Lotir autrement du CAUE, qui comprend également un chapitre sur les implantations bâties dans le département.

Loin des idées reçues, le Pas-de-Calais ne se limite pas à une plaine bordée par le littoral et sur laquelle les terrils constituent le seul relief. Le bâti, les éléments de patrimoine, la végétation, le relief, composent ces différents paysages et constituent la richesse de notre territoire. L'habitat est très varié, en relation avec l'histoire du territoire, ses activités (minières, agricoles, industrielles, touristiques) et son contexte.

Des éléments remarquables du paysage, comme le Bassin minier, le littoral et les paysages marqués par la guerre et la Reconstruction se détachent.

Le Bassin minier est un territoire entièrement transformé par trois siècles d'industrie du charbon : le paysage exclusivement rural et agricole a été peu à peu remplacé par un paysage industriel parsemé de terrils, sans toutefois effacer tous les signes de l'activité agricole et les caractéristiques rurales du territoire. Découvrir les paysages du Bassin minier nous permet de profiter d'ambiances différentes : les espaces urbains laissent parfois place à des plaines où les cultures s'étendent à perte de vue, ou encore, les espaces très boisés peuvent s'arrêter à la limite d'une vallée densément urbanisée et industrialisée. Depuis juin 2012, le Bassin minier est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco, au titre de « Paysage culturel évolutif vivant », permettant ainsi de reconnaître sa valeur exceptionnelle et universelle. De plus, il accueille sur son territoire, le musée du Louvre-Lens, inauguré en décembre 2012, un musée-parc dédié à la culture et à la découverte, bâti sur le carreau de la fosse Théodore Barrois, plus connue sous le nom de fosse 9.

bassin-minier-paysage bassin-minier-paysage2 terrils-loos-altimage

Dans le Bassin minier on trouve une forme d'habitat spécifique, l'habitat ouvrier qui a évolué avec le temps. Au-delà du cliché du coron, on retrouve sur ce territoire des cités pavillonnaires, des cités modernes, mais également de magnifiques cités-jardins.

divion-altimage bruay-altimage

Le littoral réunit des milieux très diversifiés : la cuesta boulonnaise, les falaises de sable ou rocheuses, les dunes, les estuaires où se développent les zones humides maritimes... Le Grand Site des Deux-Caps constitue le lieu emblématique du littoral, labellisé en 2011 « Grand Site de France », permettant ainsi de reconnaître ses espaces naturels et sa valeur, et d'assurer de manière pérenne sa qualité paysagère. Le Grand Site est une zone également unique pour la diversité de ses paysages façonnés par l'agriculture et pour la qualité du tissu bâti traditionnel en pierre de pays, apparente ou enduite, ou brique. Par ailleurs, l'architecture balnéaire, également très présente, propose des façades très ornementées de frises, de colombages peints, de bois ouvragé, de balcons. En contraste avec cette architecture très visuelle, on retrouve les maisons de pêcheurs, des petites maisons fonctionnelles avec des façades blanches et des volets peints.

cap-blanc-nez-paysage-littoral

cap-blanc-nez-paysage-littoral-falaises grand-site-paysages-littoral-plage wimereux-architecture-balneaire architecture-balneaire

cap gris nez paysage littoral cap gris nezcap gris nez falaises cote d opale

Le département du Pas-de-Calais possède un Parc Naturel Régional : le Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale, un territoire remarquable par sa diversité des milieux naturels : milieux littoraux, bocages vallonnés, marais, mares, zones humides, forêts, bocages, landes. Le Marais Audomarois est un de ses lieux remarquables. Il a obtenu, en juin dernier, le label « Man and Biosphere » de l'UNESCO, en complément de la réserve naturelle nationale et du classement en site Ramsar (Convention relative aux zones humides d'importance internationale, particulièrement comme habitats des oiseaux d'eau).

boulonnais-parc-naturel-regional audomarois-maraispnr-caps st-omer-marais-altimage

Très touché par les guerres, le département a connu des périodes de reconstruction. En effet, les villes et les villages détruits par les guerres ont dû être repensés et reconstruits. Dans cette période, l'ancrage culturel de la population est préservé en reconstruisant sur le site d'origine, mais les villes et villages deviennent plus fonctionnels, aérés et sains. Après la Deuxième Guerre Mondiale, une reconstruction plus radicale et plus moderne, en matière d'architecture, de techniques ou de formes urbaines est mise en œuvre.

reconstruction   reconstruction2    reconstruction3

Même si la brique est prépondérante comme matériau de construction sur le département, notamment dû à son emploi massif lors de la Reconstruction, d'autres ressources locales telles que la pierre (grès, calcaires, silex, craie...), les produits végétaux (bois, paille...) et la terre crue (constituant le torchis) ont longtemps été employés pour la construction de l'habitat dit traditionnel.

maison-brique maison-pierre maison-torchis

En plus des différents types de bâti, le Pas-de-Calais présente de nombreux autres éléments de patrimoine architectural et paysager : les beffrois (6 beffrois de notre département sont inscrits depuis 2005 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO), les citadelles (la citadelle d'Arras est inscrite au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 2008), les châteaux, les églises, les moulins, le petit patrimoine rural, les places vertes, les lieux de mémoire...

bethune-le-beffoi calais-fortifications condette-le-chateau maintenay-moulin

vimy-lieu-de-memoire Vaulx-Vraucourt-lieu-memoire Sapignies-lieu-memoire

place-verte-bavincourt place-verte-blairville boulogne-sur-mer-le-chateau