Comment réfléchir ensemble au regroupement des écoles ?

le .

C’est un sujet qui suscite l’intérêt, des interrogations aussi, des inquiétudes parfois !

La commune de Vitry-en-Artois y est confronté actuellement : elle réfléchit, depuis plusieurs mois, à une réorganisation de ses écoles communales, qui se répartissent aujourd’hui sur 4 sites. Ce sont à la fois des questions de baisse des effectifs (démographie), de confort d’usage, de fonctionnalité, et d’économie de moyens qui se posent.

La commune a sollicité le CAUE afin de réfléchir au regroupement des classes de maternelle et d’élémentaire du centre-ville sur 2 sites au lieu de 3. Rapidement, les élus communaux et les techniciens, confortés par le CAUE, ont émis le souhait et la nécessité de travailler sous forme d’ateliers participatifs avec les enseignants, les représentants de l’Education Nationale, ainsi que les représentants des parents d’élèves pour élaborer les hypothèses de regroupement par niveau.

Atelier Vitry en Artois 1

La fermeture d’une classe de maternelle à la rentrée de 2021 est venue accélérer le processus et le travail participatif. Un premier atelier avec l’ensemble des protagonistes autour de la question de la rentrée de 2021 s’est déroulé donc en mars 2021.

Atelier Vitry en Artois 4

Cet atelier de co-construction a permis d’énoncer clairement les enjeux de ce regroupement des écoles, porté par la commune. Les atouts et les contraintes des différentes hypothèses ont pu être partagés, discutés et chacun a pu mieux comprendre les attendus et les réticences de l’autre. Et cette compréhension est, en soi, déjà un réel bénéfice pour tous !

Atelier Vitry en Artois 2     Atelier Vitry en Artois 3

La participation des parties prenantes d’un projet est un atout pour sa réussite : vous souhaitez être accompagnés dans votre démarche, le CAUE est à votre écoute !

 

 

visuel news no 28   visuel news no 27 visuel news no 26
 360° - L'actualité du CAUE 62
N° 28 - Novembre/Decembre 2020
 360° - L'actualité du CAUE 62
N° 27 - Août/Sept./Oct. 2020
360° - L'actualité du CAUE 62
N° 26 - Juin/Juillet 2020 
visuel news no 25  visuel news no 24  visuel news no 23
360° - L'actualité du CAUE 62
N° 25 - Avril/Mai 2020 
360° - L'actualité du CAUE 62
N° 24 - Février/Mars 2020 

360° - L'actualité du CAUE 62
N° 23 - Janvier 2020

 


Numéros précédents :

Les atouts d’une commune verte et fleurie, à découvrir en vidéo !

le .

Le CAUE a le plaisir de vous présenter sa 1ère vidéo d’une collection intitulée "Regard sur…" ! Elle vise à sensibiliser à la qualité du fleurissement communal, en lien avec "Villes et Villages Fleuris", label national de la qualité de vie. En effet, en 2020, les visites dans les communes participant au label ont été annulées en raison de la crise sanitaire. Ce fût l’occasion, pour les paysagistes et la chargée de communication du CAUE, de réfléchir et de travailler sur un nouveau support !

Dans cette vidéo, Ruitz, commune de 1617 habitants, située dans le bassin minier, est mise à l’honneur. Michel DUBUS, responsable des services espaces verts, nous parle de son travail, en expliquant l’évolution des pratiques, l’augmentation de la plantation de vivaces, le passage à une gestion différenciée, la communication auprès des habitants, etc.

Video fleurissement 1      Video fleurissement 2

La vidéo permet de découvrir 4 différents sites emblématiques de la commune : les abords de la mairie, les rues, les abords de la salle des fêtes et un espace naturel planté avec les habitants.

Video fleurissement 3      Video fleurissement 4

Jean-Pierre SANSEN, maire de la commune, nous explique également les atouts d’une commune verte et fleurie, pour les habitants et pour la biodiversité. Labellisée 3 fleurs, "Villes et Villages Fleuris" valorise les communes qui aménagent durablement les paysages, font entrer la nature en ville et mettent en valeur leur patrimoine.

Faire de l’eau de pluie un atout !

le .

Gestion eaux pluviales

Aire de covoiturage - Labourse (Pas-de-Calais) - © maître d'oeuvre : Ingerop

Ou comment une gestion durable des eaux pluviales peut contribuer à la qualité de l’aménagement de nos villes et villages ? Telle est la conviction partagée par l’ADOPTA (Association pour le Développement Opérationnel et la Promotion des Techniques Alternatives en matière d’eaux pluviales) et par les 5 CAUE des Hauts-de-France !

C’est lors d’un temps d’échange virtuel entre les équipes, le premier d’un riche partenariat initié par l’ADOPTA et l’URCAUE (Union Régionale des CAUE Hauts-de-France), que cet enjeu stratégique a été partagé.

En effet, gérer durablement les eaux pluviales, en permettant leur infiltration au plus proche de leur point de chute, a d’abord des avantages directs : limitation des risques d’inondations, recharge des nappes phréatiques…

Mais cette gestion est aussi une véritable plus-value pour la qualité des espaces publics et privés, pour la qualité de nos villes et de nos villages ! Une politique pluviale durable participe en effet à une valorisation de la nature en ville, au renforcement de la biodiversité et plus généralement à l’adaptation au changement climatique.

logo ADOPTA    Logo URCAUE

Parce que la gestion de l’eau n’est pas seulement une question hydraulique, mais aussi et surtout une question d’aménagement du territoire, l’ADOPTA et l’URCAUE se sont engagés à œuvrer ensemble pour sensibiliser à ces enjeux !

Emulation collective pour conseiller au mieux les collectivités

le .

Comment accompagner une commune dans un projet d’espace public paysager ? Telle est la question que s’est posée, ensemble, une dizaine de partenaires de la plateforme Ingénierie 62. Ce réseau d'expertise publique au service des collectivités du Pas-de-Calais mobilise l’ingénierie publique présente dans le Pas-de-Calais, sur les thématiques de l’aménagement, l’environnement, les mobilités, les bâtiments, le sport, etc. L’objectif poursuivi est simple : éclairer les choix juridiques, techniques, financiers des projets.

En début d’année, Ingénierie 62 a testé une nouvelle manière de travailler, en créant un atelier des partenaires pour explorer des sujets émergents, récurrents ou à promouvoir dans la plateforme. L’atelier se déroule en 2 séances de 2 heures, afin d’examiner une demande reçue par Ingénierie 62.

Les partenaires présents de la plateforme étaient des agents du Département, ainsi que des 3 Agences d’Urbanisme présentes dans le département, le Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale, la Chambre d’Agriculture, Pas-de-Calais Habitat, l’ADIL ou encore Eden 62.

Le 1er atelier a eu lieu vendredi 22 janvier, en visioconférence, sur la question d’un espace public paysager dans la commune de Ligny-Thilloy, située au sud de Bapaume. La commune dispose d’une vaste friche de 1,4 hectare, dont la moitié est déboisée.

Atelier Ingenierie 62 1

2h d’échanges sur le sujet ont permis de phosphorer sur ce projet, en se posant des questions et en partageant des expériences. De nombreuses thématiques ont été abordées (réglementation, usages, biodiversité, documents d’urbanisme, 1ère Guerre Mondiale, chemin de randonnée, gestion du site…) réunies sous la forme de « post-it virtuels ».

Atelier Ingenierie 62 2

La 2ème session, réalisée vendredi 12 février, était l’occasion de produire une synthèse récapitulant les enjeux, pistes, points de vigilance, acteurs, etc., afin de travailler sur une méthode de travail pouvant servir pour d’autres projets d’espace public paysager.

Atelier Ingenierie 62 3